Votre shiba en laisse

Publié le par Shibalyn

Votre shiba en laisse

 

 

Un acte de civisme et d’autorité

 

A ne pas faire : ne pas gérer la laisse comme une entrave !

 

- Tirer sur la laisse, dans l’axe du chien en permanence : vous l’entravez, et vous

l’énervez.

 

 Si vous le faites par réflexe à chaque fois que vous passez près d’un endroit que vous redoutez (parce qu’il s’est déjà produit quelque-chose à cet endroit, comme une mauvaise rencontre, une bagarre…), vous ne faites que renforcer la crainte associée à ce passage. C’est d’autant plus vrai lorsque vous croisez certaines catégories de chiens ou d’individus. Votre compagnon ressent votre inquiétude et devient méfiant, voire agressif envers eux.

 

- Utiliser la laisse pour corriger : la laisse doit rester un lien positif entre votre

compagnon de promenade et vous.

- Remettre la laisse et rentrer aussitôt après : votre ami canin a vite fait de

comprendre que c’est le signal de la fin de la ballade et vous pourrez toujours courir après lui avec la laisse.

 

Vous remettez la laisse et vous poursuivez quelques

minutes le plaisir de la promenade.

- Utiliser une laisse télescopique : votre chien doit comprendre qu’il doit se maintenir à une distance constante près de vous. Outre le danger d’un fil trop long et trop difficile à maîtriser en cas de croisement d’une personne âgée ou d’un événement imprévu, votre chien ne comprend rien à ce que vous attendez de lui : une fois loin, une fois prés, une fois doucement, une fois brutalement car vous voulez éviter de faire chuter une personne. La laisse télescopique n’est utilisable que pour les chiens dont l’obéissance est acquise et dans un environnement où vous ne pouvez pas nuire aux autres promeneurs (parcs,)

 

- Eviter les laisses lourdes et bruyantes, source de stress. Préférer les laisses légères, en cuir ou en nylon.

 

 la laisse est un signe de récompense et de contact

- Respecter les arrêts pipi et messages reçus de votre ami : lui aussi a sa vie et doit pouvoir prendre le temps de gérer son territoire.

 

 Les premiers pas en laisse : 

 

Arrivé à la maison apprenez rapidement à votre chiot à supporter son collier. Cela ne représente généralement aucune grosse difficulté, tout au plus votre chiot va se gratter le cou.
Essayez dans un deuxième temps (lorsqu'il sera parfaitement habitué à son collier) de le mettre en laisse.
Parfois c'est le moment où surviennent les problèmes. Il va s'opposer au port du collier et de la laisse. Il va refuser de se déplacer, tirera dans tous les sens en se débattant ou au contraire s'allongera et vous opposera sa force d'inertie.
Alors que faire ?

 

 

Secouez la laisse par quelques petites tractions pour obliger votre chien à se déplacer. Dès qu'il avance flattez-le. Montrez lui que vous êtes content et fier de lui. Si c'est le refus catégorique, ne surtout pas punir ou élever la voix ce qui ne ferait qu'aggraver le blocage.
Sortez votre chiot et allez le promener dans un endroit vaste et sans circulation. Vous lui mettez alors la laisse et vous le laissez se "débrouiller" tout seul, la laisse traîner par terre. Vous vous éloignez et vous l'encouragez à vous suivre en le félicitant ou en le tentant avec des friandises. Vous pouvez être sûr qu'au bout de quelques minutes votre chiot va se déplacer et venir vers vous. Continuez alors la promenade en laissant votre chiot gambader et traîner sa laisse derrière lui. Le stress de la laisse et du collier sera ainsi très vite oublié.

 

 

A savoir:Normalement si vous avez été chercher votre chiot shiba chez un éleveur qui socialise correctement les chiots votre bébé shiba doit normalement déjà marcher tranquillement en laisse puisqu’il aura déjà fait quelques balades en villes !

 

La marche en laisse :

 

 

Plus tard quand il sera parfaitement habitué à sa laisse, il aura tendance à vouloir aller de l'avant et aller toujours plus vite, ou à tirer à gauche et à droite pour aller jouer, ou à traîner le nez au sol à la recherche des bonnes odeurs.

Une chose est sûre : ce n'est plus vous qui promenez votre chien mais votre

chien qui vous promène et qui vous impose sa cadence.

 

Comment faire pour ne pas se faire "remorquer" par son chien ?


Votre chien doit comprendre qu'il n'y a qu'une position "confortable" pour lui, c'est quand il est au pied de son maître.

 

Commenter cet article